Bruno Le Maire : “Décarbonner l’économie, avant c’était une conviction maintenant c’est une certitude scientifique”

Invité de la matinale de CNews, Bruno Le Maire a répondu aux questions de Laurence Ferrari. Entre autres, le prix du carburant et la question de la politique énergétique du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Face à Laurence Ferrari, Bruno Le Maire s’est exprimé sur le mécontentement grandissant face au prix de l’essence. Il a affirmé que le gouvernement assure une politique de soutien aux ménages face à l’explosion des prix de l’énergie qu’aucun autre pays européen n’a fait. “La prime inflation, l’indemnité kilométrique, l’ensemble des mesures prises c’est plus de 15 milliards d’euros mis sur la table pour que les Français ne découvrent pas une augmentation de plus de 45 % sur leur facture d’électricité”.

Selon le ministre de l’Economie, la défiscalisation énergétique n’est pas une solution. “Je préfère m’engager devant les Français à ce que toutes les recettes fiscales issues des énergies fossiles soient fléchées vers la décarbonation de notre économie, vers la transition écologique.” Baisser la fiscalité et ne pas s’engager pour la transition écologique serait Selon Bruno Le Maire, une erreur avec des conséquences “qui se verraient assez peu dans la poche des français.”

L’interview s’est poursuivie sur le sujet du nucléaire, au lendemain de la visite du chef de l’État à Belfort et de son annonce de construction de 6 réacteurs d’ici 2050. Bruno Le Maire répond « décarboner l’économie, en 2017 c’était une conviction maintenant c’est une certitude scientifique. La conclusion qu’Emmanuel Macron a tirée de tout ça c’est qu’il fallait une nouvelle politique énergétique pour le demi siècle à venir ». En second lieu, Bruno Le Maire a souligné l’importance de modifier la législation sur la construction des champs offshore d’éoliennes pour la faire passer de 11 à 5 ans.