CAN : l’accès au stade d’Olembé va être revu après la bousculade mortelle

Huit spectateurs sont décédés lundi 24 janvier avant le match opposant le Cameroun aux Comores. Trois jours plus tard, le gouvernement annonce son souhait de diversifier les accès au stade d’Olembé afin que ce drame ne se reproduise plus.

Le gouvernement camerounais veut “améliorer” le dispositif d’accès au stade d’Olembé de Yaoundé après la bousculade mortelle qui a fait huit morts lundi avant le 8e de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun-Comores, a indiqué jeudi son porte-parole aux médias d’Etat.

Patrice Mostepe, président de la Confédération africaine de football, estime que la fermeture d’une des grilles d’accès est la cause du drame, ce qu’il avait jugé “inexplicable“. Selon lui, “si cette porte avait été ouverte comme elle aurait dû l’être, nous n’aurions pas eu le problème que nous avons à présent, ces pertes de vie.” Il avait alors demandé des comptes : “Qui a fermé cette porte ? Qui est responsable de cette porte?

Face à ce drame, la CAF avait décidé de délocaliser le prochain match initialement prévu au stade d’Olembé, “et ce tant que la CAF et le comité d’organisation local (COCAN) n’auront pas reçu le rapport complet de la commission d’enquête indiquant les circonstances et les événements ayant entraîné la blessure et la mort de spectateurs.”

“Maintenir le dispositif et en améliorer le contenu”

L’heure est désormais à la recherches de solutions sur le plus long terme. “Nous allons essayer de voir s’il n’est pas possible d’utiliser d’autres routes qui desserviraient Olembé de sorte que tout le monde n’utilise pas la même route“, a affirmé René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication, à la CRTV et Cameroon tribune.

Le Premier ministre nous a demandé d’y réfléchir et la délégation générale à la Sûreté nationale (la direction de la police, ndlr) va s’employer à le faire afin que l’accès au stade soit amélioré“, a-t-il ajouté.

Selon lui, la circulation vers le stade d’Olembé était “infernale“. “Aussi, avons-nous pensé qu’il faut maintenir le dispositif précédemment mis en place et en améliorer le contenu“, a-t-il estimé.

Groupe 1