Carte scolaire : 200 à 300 classes vont fermer en milieu rural

Photo : Pixabay

Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer se veut rassurant : il a annoncé que 200 à 300 classes « grand maximum » fermeront en milieu rural à la rentrée 2018.

Depuis début février, les annonces des nouvelles cartes scolaires pour la rentrée de septembre 2018 font débat. Particulièrement en milieu rural, où les parents d’élèves protestent contre des fermetures de classe trop nombreuses.

Ce lundi 5 mars au matin, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a annoncé que sur toute la France, « 200 à 300 classes “grand maximum” en milieu rural fermeront pour la rentrée prochaine », rapporte l’AFP.

Interrogé sur France Inter, le ministre a assuré que le gouvernement « ouvrait plus de classes que l’on en fermait ». Il a également relevé, toujours selon l’AFP, que les départements qui protestaient étaient ceux « où on crée des postes ».

L’AFP le confirme : « Plusieurs départements ruraux affichent en effet des créations de classes – notamment avec le dédoublement des CP et CE1 en éducation prioritaire ». Mais l’agence note que « ces ouvertures ont lieu dans les villes ». Les syndicats et les élus locaux estiment que cela se fait « au détriment des classes à la campagne ».

Jean-Michel Blanquer, de son côté, se défend en se définissant comme « le premier fervent partisan des écoles rurales », toujours selon l’AFP. Pour se justifier, le ministre annonce la création prochaine d’internats ruraux.

AFP