Cinéma : un casting tricolore XXL pour le prochain Trois mousquetaires

Capture d'écran du communiqué de Pathé.

Le réalisateur du prochain film consacré aux Trois mousquetaires de Dumas a dévoilé vendredi sur RTL son imposant casting. Des acteurs français de renoms vont notamment briller autour d’Eva Green.

Le réalisateur Martin Bourboulon (aux commandes du très attendu Eiffel avec Romain Duris) a dévoilé vendredi 12 février, via RTL, la distribution du prochain film Les Trois Mousquetaires. Au total, deux long-métrages racontant une nouvelle fois l’histoire imaginée par Alexandre Dumas sont prévus pour 2022.

Le casting est cinq étoiles, mais surtout tricolore. L’étoile montante François Civil incarnera d’Artagnan et donnera la réplique à Vincent Cassel en Athos, Romain Duris en Aramis et Pio Marmaï en Porthos. Le populaire Louis Garrel jouera quant à lui le roi Louis XIII.

Césarisées

Cette distribution impressionnante donnera la réplique et tentera d’échapper aux pièges tendus par Milady de Winter, interprétée par Eva Green. L’actrice française, muse de Tim Burton, a déjà été dirigée par les plus grands noms d’Hollywood : Ridley Scott, Roman Polanski, Robert Rodriguez, Michael Haneke ou encore Gregg Araki. L’actrice a notamment été nommée aux César 2020 dans la catégorie “Meilleure actrice“. La jeune actrice Lyna Khoudri, qui a quant à elle remporté celui du “Meilleur espoir féminin” pour son rôle dans Papicha, jouera également dans le film.

Entre passé et modernité

L’histoire, les costumes et le casting sont ambitieux. Le budget l’est tout autant. A en croire un article publié dans le Figaro du 14 décembre dernier, le projet pèse 60 millions d’euros. Toujours sur RTL, le producteur de ce diptyque Dimitri Rassam, a ainsi défendu le projet : “Aujourd’hui il y a une volonté d’un souffle de modernité, mais qui n’est pas une dénaturation de l’œuvre, au contraire. Les Trois Mousquetaires c’est les guerres de religion, la place des femmes, c’est des enjeux de vie ou de mort, c’est le destin de la France, c’est la camaraderie. Tout ça ce sont des sentiments nobles qui résonnent encore aujourd’hui.

L’annonce de cet imposant casting a fait beaucoup d’émules sur les réseaux sociaux. Mais ce n’est pas fini. L’identité de l’antagoniste principal, l’infâme cardinal Richelieu, n’a pas encore été révélée. L’enthousiasme risque de grandir au fil du temps. Dans le film américain de 2011, ce rôle charismatique avait été interprété par l’acteur allemand oscarisé Christopher Waltz. Un peu de patience cependant, le premier volet est attendu pour 2023 dans nos salles obscures.