Covid-19 : où en sont les touristes français bloqués au Costa Rica et en Éthiopie

Partis en voyages à l’étranger mais testés positifs, certains Français sont bloqués depuis plusieurs jours sans pouvoir rentrer en France. Entre des frais supplémentaires exorbitants et le manque d’informations, ces voyageurs isolés et excédés demandent au gouvernement d’intervenir.

La situation est plus que compliquée pour les 20 touristes français actuellement bloqués depuis trois semaines au Costa Rica. Le groupe, âgé de 60 à 75 ans, était parti avec un tour opérateur à la mi-janvier. Mais, testés positifs au Covid-19, sept d’entre eux sont hospitalisés et deux se trouvent dans le coma selon un article de France Bleu

Elle-même bloquée, Évelyne, originaire de Lorraine, a témoigné mercredi dans les colonnes de RTL. “Je suis confinée depuis 14 jours mais je ne suis pas malade et le seul truc que j’ai, c’est que je suis positive.” Elle a également raconté son inquiétude pour son compagnon, hospitalisé depuis le 9 février : “Je ne sais même pas dans quel hôpital de la ville il est, je ne sais rien et d’ici peu de temps, on va tous se jeter par la fenêtre, (…) on est tous dans un état lamentable. C’est l’enfer sur terre.” De son côté, elle est bloquée dans un hôtel de San José, et demande un rapatriement d’urgence.

Un retour compliqué à organiser

Pour quitter le Costa Rica, les 20 Français doivent présenter un test PCR négatif. Le problème est là, vu qu’ils ne peuvent pas faire de test sur place, leur situation ne peut pas évoluer. De son côté Alexandre, ressortissant français, vit la même chose en Ethiopie, où il est confiné de force depuis plus de 14 jours. Contacté par BFM TV jeudi, il s’est montré très critique vis-à-vis de leur prise en charge par les autorités sur place. “Je pense qu’on est à la limite de ce qui est autorisé dans le monde. Au-delà ça ressemble à de la prison” a-t-il lancé.

Les voyageurs isolés, manquent d’informations et s’inquiètent. Contacté par BFM TV, Antoine Stefanelli affirme par exemple vendredi qu’il lui est “impossible de contacter un médecin” sur place. La plupart se sentent abandonnés par l’État français. C’est le cas pour Guy Poirot, coincé à San José et interrogé par France Bleu. “Le Quai d’Orsay ne fait rien. J’ai demandé à une attachée de presse de prévenir le maire de Thionville, le maire de Metz, le maire de Nancy, et le Président du conseil départemental de Moselle ainsi que les députés.

Une vive émotion sur les réseaux sociaux

Cette histoire a entraîné une vague de soutiens et d’indignations sur les réseaux sociaux. Notamment sur Twitter avec le hashtag #jeveuxrentrerchezmoi. Une pétition a été depuis lancée en ligne. Intitulée “Pour le retrait de la décision discriminatoire interdisant l’entrée et la sortie des français de leur propre pays“, elle comptabilise déjà plus de 20 000 signatures.

Antoine Stefanelli, qui craint de devoir débourser plus de 1 000 euros de frais d’hôtel, se dit “au bout du rouleau“. “Jean Castex a dit que la France n’abandonne pas ses ressortissants à l’étranger. Qu’il le prouve.”

Alexandre Camino