Annulation de meetings pro-Erdogan en Allemagne : une “question de principes”

Des meetings pro-Erdogan sont annulés en Allemagne. Photo : Philipp

L’Allemagne a décidé d’annuler les meetings pro-Erdogan prévus sur son territoire. Une décision qui a suscité un échange ferme entre le président turc et Angela Merkel.

L’Allemagne mettrait-elle des bâtons dans les roues du président Erdogan ? Le ministre turc des Affaires étrangères a en tout cas accusé ce vendredi l’Allemagne d’œuvrer pour la victoire du non au référendum sur le renforcement des pouvoirs du président turc, Recep Tayyip Erdogan, en annulant des meetings pro-Erdogan en Allemagne. « Ils veulent empêcher l’émergence d’une Turquie forte » a-t-il déclaré.

Pour Angela Merkel, la décision d’annuler les meetings au niveau local a été prise au niveau des communes. Elle souligne qu’en Allemagne, être engagé pour la liberté d’expression “est une question de principes”. La chancelière allemande a aussi souligné qu’il était “approprié” de “critiquer atteintes à la liberté de la presse” de son homologue turc.

Menace à la bombe dans une ville allemande

La mairie de Gaggenau, ville allemande qui a annulé le meeting d’un ministre turc destiné à promouvoir le oui au référendum, a été évacuée vendredi après une menace à la bombe. « Une menace téléphonique de bombe a été reçue, et l’interlocuteur a donné comme motif l’annulation, qui a eu lieu jeudi, de l’événement avec le ministre turc de la Justice Bekir Bozdag », a indiqué à l’AFP, Dieter Spannagel, un responsable de la mairie de cette ville du sud-ouest de l’Allemagne. Le bâtiment a été évacué et la police fouillait encore la zone dans la matinée de vendredi.

La Rédaction avec AFP