Lancement de l’édition 2022 du festival international du court-métrage à Clermont-Ferrand

L’année 2022 signe le retour en présentiel du festival international du court-métrage à Clermont-Ferrand, du 28 janvier au 5 février. La danse et l’Espagne sont mises à l’honneur, notamment à travers plusieurs rétrospections. Environ 130 films, nationaux et internationaux, sont en compétition.

Le festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand fête son retour aux couleurs de l’Espagne et de la danse à partir de vendredi et jusqu’au 5 février, après une édition 2021 limitée au virtuel pour cause de crise sanitaire.

Si le passage en ligne de 2021 “a confirmé l’attachement du public et des professionnels à cette manifestation”, l’équipe clermontoise “n’en a pas moins hâte de renouer avec les bonheurs d’une édition en chair et en os, dans les salles de projection”, soulignent les organisateurs du festival, l’une des plus importantes manifestations du genre au monde.

Pour la compétition nationale, sur 50 films choisis, 30 ont été réalisés ou coréalisés par des femmes et 12 sont des premiers films. Après deux ans de crise sanitaire, ces films invitent au voyage, intérieur ou lointain, tout en dénonçant la violence du monde du travail à travers des figures familières : profs, ouvrières, sages-femmes, écrivains, chômeurs, etc.

La compétition internationale comporte elle 77 courts-métrages, avec 55 pays représentés de tous les continents.

L’Espagne est d’ailleurs à l’honneur de cette 44e édition avec une rétrospective de 28 films reflétant les points forts du cinéma espagnol ces vingt dernières années.

Autre thème mis en avant: la danse, avec une rétrospective intitulée “Let’s dance” qui dresse un panorama éclectique de tous les styles de danse et convoque des chorégraphes s’intéressant à l’image et au cinéma. Au total, 35 films dansés et dansants.

Groupe 1