Paul Pairet, le nouveau cuistot de “Top Chef”

Paul Pairet, nouveau juré de Top Chef.

La onzième saison de “Top Chef” démarre ce soir. L’émission culinaire de M6 accueille Paul Pairet, un nouveau chef pour remplacer Jean-François Piège. 

“Top Chef” ne change pas sa recette pour sa onzième saison mais accueille un nouveau cuistot dans son jury. Paul Pairet, 55 ans, a fait ses armes à l’autre bout du globe, à Hong Kong pour Paul Bocuse, puis à Shanghaï où il a ouvert trois restaurants. Il viendra ajouter une note d’humour et d’excentricité au quatuor formé avec Phillippe Etchebest, Hélène Darroze et Michel Sarran. “Le ridicule et l’humour, ça désamorce la partie sérieuse”, déclare-t-il dans une interview au Parisien.

Meilleur restaurateur du monde 2018

Toujours coiffé de sa casquette, Paul Pairet a été récompensé du titre de meilleur restaurateur du monde en 2018 par les “Grandes tables du monde”. L’un de ces restaurants à Shanghaï, l’Ultraviolet, compte trois étoiles au guide Michelin, venues récompenser un concept très original. Tous les soirs, une dizaine de clients sont invités à déguster un menu imposé de 22 plats, le tout à une adresse inconnue.

Regardez la présentation de son restaurant, diffusée au printemps 2019 lors de son passage en tant qu’invité dans l’émission :

S’il est aujourd’hui un victime collatérale de la crise du Coronavirus, Paul Pairet tient à différencier son rôle de chef en Chine à celui de juré dans “Top Chef”. “Je suis comme un étudiant, un stagiaire. Je n’ai pas la même assurance. Sur un tournage, je suis beaucoup plus humble qu’en cuisine”, assure-t-il au Parisien.

Le remplaçant de Jean-François Piège

Celui qui avait déjà refusé la version asiatique de “Masterchef” intègre “Top Chef” en remplacement de Jean-François Piège. En dix années d’émissions, ce dernier avait acquis la réputation du juré le plus redouté. “Il n’a pas été facile de remplacer Jean-François Piège, donc il fallait quelqu’un à la hauteur”, explique au micro d’Europe 1 le présentateur de “Top Chef” Stéphane Rotenberg. Dans Le Parisien, Paul Pairet assure qu’il n’a pas l’ambition de faire oublier le célèbre juré aux téléspectateurs : “Jean-François est irremplaçable. Je suis juste le petit nouveau.”

Rémi Carton