Yémen : la moitié des enfants de moins de cinq ans vont souffrir de malnutrition en 2021 (ONU)

La moitié des enfants de moins de cinq ans vont souffrir de malnutrition en 2021 dans un Yémen dévasté par la guerre. Des centaines de milliers d’entre eux pourraient en mourir faute d’assistance humanitaire suffisante, ont averti vendredi des agences onusiennes.

“La malnutrition aiguë menace la moitié des enfants de moins de cinq ans au Yémen en 2021”, soit près de 2,3 millions d’enfants, ont prévenu dans un communiqué commun l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Parmi ces 2,3 millions d’enfants impactés, près de 400 000 seraient susceptibles de souffrir de malnutrition aiguë sévère et pourraient mourir sans traitement urgent.

Une situation de plus en en plus critique

Selon les quatre agences onusiennes, les niveaux de malnutrition aiguë sévère sont parmi les plus élevés enregistrés au Yémen depuis l’escalade du conflit qui ravage le pays depuis 2015, année de l’intervention de la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite pour appuyer les forces gouvernementales contre les rebelles Houthis, soutenus eux par l’Iran.

Depuis six ans, cette guerre civile a plongé le pays dans la pire crise humanitaire au monde selon l’ONU, avec des dizaines de milliers de morts, des millions de déplacés et une population au bord de la famine.

AFP