Onze marins d’un pétrolier échoué au large de la Réunion sauvés

L’opération de sauvetage de onze marins réalisée au large de l’île de la Réunion dans la nuit de jeudi à vendredi est un succès. Malgré la levée de l’alerte rouge cyclonique, les autorités invitent les habitants de l’île à rester prudents.

Les marins du pétrolier mauricien échoué près des côtes de l’île de la Réunion, dans l’océan Indien, ont été ramenés à terre dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé la Préfecture, au moment où la région est balayée par le cyclone Batsirai.

“Alors que le cyclone Batsirai commence tout juste à s’éloigner de La Réunion, nous vivons actuellement les conditions météorologiques les plus mauvaises depuis le début de l’épisode”, a prévenu Emmanuel Cloppet, directeur régional de Météo-France, lors d’un point presse en début de soirée, heure locale.

Vigilance sur les crues et la montée des eaux

L’île a été placée en alerte rouge cyclonique mercredi à 19h00 locales, imposant aux habitants de se barricader. Cette alerte sera levée à compter de ce vendredi à 09h00, a décidé le préfet.

Le préfet a redemandé aux 860.000 habitants de l’île de rester vigilants en matière de crues et de montées des eaux. Il a déploré 12 blessés durant la nuit de mercredi à jeudi. Dix personnes ont été intoxiquées au monoxyde de carbone, dans la commune du Tampon, à cause d’un groupe électrogène.

Un sapeur-pompier a par ailleurs été “électrisé au cours d’une intervention sur un feu de pavillon à Saint-Denis” et une personne blessée au Tampon après une chute depuis un toit.

Des coupures d’eau perduraient sur l’île et “43.634 foyers” restaient privés d’électricité jeudi soir, selon le préfet. En fin de semaine, Batsirai devrait toucher les côtes est de Madagascar et notamment la région de Mahanoro, prévoit Météo-France.