Pendaison du maire de Rezé : une enquête ouverte

Le parquet de Nantes a confirmé la mort par pendaison d’Hervé Neau, maire de la commune de Rezé, ce vendredi 11 février. Les circonstances de sa mort restent encore inconnues.

Le maire de la ville de Rezé, commune d’environ 40 000 habitants de la métropole nantaise, est mort par pendaison à l’âge de 58 ans. Sa mort remonterait à la veille au soir, jeudi 10 février. Son corps a été retrouvé dans son bureau. En juillet 2020, Hervé Neau était élu maire après avoir conduit la liste “Rezé citoyenne”.

Vives émotions

Une nouvelle qui a suscité l’émotion chez certains politiques. Sur twitter, le député du Maine-et-Loire Matthieu Orphelin a réagi à la nouvelle : “Terrible et bouleversante nouvelle. Hervé Neau était un maire engagé et exemplaire. Je pense à ses proches, et aussi à toute l’équipe municipale et aux agents de Rezé”. “Toutes mes pensées vont à sa famille, les élus et les habitants de la ville de Rezé” a quant à elle réagi sur le réseau social Valérie Oppelt, députée LREM de Loire-Atlantique.

“Le suicide ne fait aucun doute: il a laissé des lettres pour ses proches et des instructions pour les obsèques”, a annoncé le parquet de Nantes.

Hervé Neau était une personnalité appréciée des habitants de Rezé. Il avait notamment été enseignant et directeur de l’école publique élémentaire du Chêne Creux.