Vingt-cinq morts dans un incendie d’immeuble à Dacca

Le quartier des affaires de Dacca reste très mal équipé pour faire face à des départs de feu.

Des flammes ont ravagé un immeuble en pleine capitale bangladaise, faisant vingt-cinq morts et plus de soixante-dix victimes

Jeudi après-midi, la FR Tower, édifice de vingt-deux étages situé à Dacca (Bangladesh), a été touché par un incendie. En plein quartier d’affaires de la capitale, l’immeuble accueillait une centaines d’employés.

« Le nombre de morts est de vingt-cinq. Nous avons rendu vingt-quatre corps à leurs proches », a déclaré à l’AFP Mostak Ahmed, un haut responsable de la police de Dacca. Au moins six d’entre eux se sont tués en tombant de la façade extérieure, en essayant de s’échapper des flammes. Plus de soixante-dix personnes ont été hospitalisées suite à l’incendie.

Des phénomènes fréquents à Dacca

“Les mesures de sécurité contre les incendies étaient très faibles. Il n’y avait pas de gicleurs à eau. Les issues de secours n’existaient que sur le papier”, a indiqué à l’AFP Shakil Newaj, directeur des pompiers.

Les incendies et effondrements de bâtiments sont fréquents au Bangladesh, pays pauvre d’Asie du Sud de 160 millions d’habitants, en raison du non-respect fréquent des normes de sécurité. Le mois dernier, un incendie s’est déclaré dans des immeubles d’habitations de la vieille ville, faisant autour de soixante-dix morts.

Juliette Moreau Alvarez